Qui sommes-nous?

CONNAÎTRE

Religion Œcuménique du Brésil et du monde

Au sujet de la fondation de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint1, son regretté proclamateur, Alziro Zarur (1914-1979), a expliqué : « Jésus a enseigné à Ses disciples que "Dieu est Amour". Son Nouveau Commandement est l’Amour Divin humanisé. Or, en nous apportant le Commandement des commandements, le Christ a fondé la Religion de l’Amour de Dieu, qui est l’âme entière de la Quatrième Révélation2, pour la personne humaine sacrée »3.

C’est pour cela que la Religion de l’Amour Universel a comme fondement principal le Nouveau Commandement de Jésus qu’elle a proclamé le 7 septembre 1959 — « Aimez-vous les uns les autres, comme Je vous ai aimés. À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples. (...) Il n'y a pas de plus grand Amour que de donner la propre Vie pour ses amis » (Évangile du Christ selon Jean, 13, 34 et 35 ; 15, 13) —, qui, dans la définition de Paiva Netto, président-prédicateur de la Religion du Troisième Millénaire, « est la Loi de la Solidarité Universelle, la Religion de l’Amitié, le véritable fondement de la Fraternité Œcuménique entre les peuples, l’Unité dans la diversité, le Salut du monde ».

À partir de cet enseignement de Jésus, elle cherche à présenter le caractère œcuménique du Christ, en imprimant à elle-même cette attitude universaliste : « La Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint n’est pas apparue pour entrer en conflit avec d’autres croyances louables. D’ailleurs, la première démocratie qui devrait briller dans l’Humanité est la religieuse où, par obligation d’office, la Fraternité Œcuménique, c’est à dire, Universelle, doit régner »4.

Sa tâche réside principalement dans le confort et l’éclaircissement spirituel des personnes, en prenant comme centre de toute sa prédication et de ses activités l’exemple de la vie et les enseignements universels de Jésus. Son action est également, suivant la définition de Paiva Netto, celle d’une « École Spirituelle Divine d’Initiation aux choses éternelles, dont les portes sont ouvertes à tous », parce qu’elle accueille indistinctement ceux qui y recherchent l’encouragement nécessaire et l’éducation spirituelle.

___________
1 Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint — également dénommée Religion du Troisième Millénaire et Religion de l’Amour Universel. Il s’agit de la Religion Œcuménique du Brésil et du monde.
2 Alziro Zarur se réfère aux Quatre Révélations progressives de la Parole de Dieu.
3 Enregistré par Paiva Netto, dans son livre Directives Spirituelles de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, volume III, page 256, item VIII. 
4 Paiva Netto dans l’article « Voir au-delà de l’intellect ». 

Définition : Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint

Religion de l’Amour Universel
Auteur : Alziro Zarur (1914-1979), regretté proclamateur de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint.

La Religion du Troisième Millénaire,
la Religion de Dieu, du Christ
et de l’Esprit Saint,
c’est plus que toute la Religion :
c’est toute la Science,
c’est toute la Philosophie,
c’est toute la Politique
et toute la Morale,
c’est tout le progrès humain,
uni au progrès de tous les mondes,
de toutes les Humanités sidérales
— l’Amour Universel
dans l’apothéose du
Créateur Omnipotent, 
Omniscient, et Omniprésent,
notre Dieu, notre Père !

Objectif Suprême et Mission Principale

La Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint a été proclamée par le poète, écrivain, homme de radio, journaliste, activiste social et philosophe Alziro Zarur (1914-1979), le 7 octobre 1973, dans la ville de Maringá, au Paraná, au Brésil, à la suite de sa prédication de l’Évangile-Apocalypse de Jésus – commencée en 1926. Et moi, José de Paiva Netto, j’ai eu l’honneur de la constituer légalement, le 19 décembre 1983, sous l’inspiration du même Évangile-Apocalypse de Jésus, l’Œcuménique Divin, en Esprit et en Vérité, à la lumière du Nouveau Commandement du Christ de Dieu : « Aimez-vous les uns les autres ; comme Je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. À ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez le même Amour les uns pour les autres. (...) Il n’y a pas de plus grand Amour que de donner sa vie pour ses amis » (Évangile selon Jean 13, 34 et 35 ; et 15, 13). Elle a pour

Objectif suprême : Préparer les chemins du Retour Triomphal de Jésus sur la planète Terre¹, qu’Il a fondée², avec la formation de Son Troupeau Œcuménique³, et rendre effective, en l’élargissant toujours, sa Campagne Permanente de Valorisation de l’Esprit Éternel de l’être humain – racine du véritable progrès des créatures terrestres, parce que la réforme du social vient à travers l’esprit – dans l’accomplissement de sa

Mission Principale, qui est l’éclaircissement spirituel, avec en conséquence le salut des vies et des Âmes pour Dieu, à travers la connaissance de la Vérité et de la pratique de la Charité et de la Justice, alliées à l’exercice de la Foi Réalisatrice, ou Charité du Nouveau Commandement du Christ, qui se fonde sur le binôme Vérité et Charité, établi par le regretté proclamateur de la Religion Divine, Alziro Zarur.

___________
¹ Retour Triomphal de Jésus sur la planète Terre — « Je ne vous laisserai pas orphelins. Je reviendrai à vous. » (Évangile selon Jean 14, 18).
² Il a fondée — « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement en Dieu. Tout par Lui a été fait, et sans Lui n’a été fait rien de ce qui existe : Jésus Christ. » (Évangile selon Jean 1, 1 à 3).
³ Formation de Son Troupeau Œcuménique — « Et j’ai encore d’autres brebis qui ne sont pas de cette bergerie ; il faut aussi que je les amène ; et elles entendront ma voix, et il y aura un seul Troupeau et un seul Berger. » (Évangile selon Jean 10, 16).

(Texte extrait des Sagradas Diretrizes Espirituais da Religião de Deus, do Cristo e do Espírito Santo [Directives Spirituelles Sacrées de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint], volume 1, pages 179 et 180)

Officialisation et enregistrement de la Religion Divine

La Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint a été constituée et officialisée par José de Paiva Netto le 1er octobre 1982, et elle a acquis la personnalité juridique auprès du Cartório de Registro Civil das Pessoas Jurídicas, de la ville de Rio de Janeiro, Brésil, le 19 décembre 1983. 

Pourquoi la Religion de l’Amour Universel se déclare-t-elle spiritualiste ?

« Lorsque nous faisons référence dans nos textes au terme spiritualiste, nous prenons ce vocable dans la pureté de son sens originel, c’est-à-dire, sans référence à aucune religion, mais en acceptant le Spiritualisme comme la doctrine qui admet l’existence de Dieu et l’immortalité de l’Âme », explique le président-prédicateur de la Religion du Troisième Millénaire, José de Paiva Netto, dans son livre Sagradas Diretrizes Espirituais da Religião de Deus, do Cristo e do Espírito Santo [Directives Spirituelles Sacrées de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint], volume 1, page 209.

Proclamation de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint

Alziro Zarur (1914-1979) a fait la Proclamation de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint pendant le Congrès de la Bonne Volonté de Dieu le 7 octobre 1973, dans la ville de Maringá, au Paraná, Brésil.

Proclamation de l’Apocalypse de Jésus

Le premier octobre 1972 est la date où Alziro Zarur (1914-1979), proclamateur de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, a réalisé la proclamation de l’Apocalypse de Jésus dans la ville de Ribeirão Preto, Brésil. En cette occasion, il a attiré l’attention sur l’importance du dernier livre de la Bible Sacrée, l’Apocalypse — qui signifie « révélation » —, où se trouve la clef pour que nous construisions ensemble, tous les peuples, de façon fraternelle, le monde nouveau que nous désirons.

Et, pour la Religion du Troisième Millénaire, cette union saine se donnera dans l’accomplissement de la prophétie du propre Christ, enregistrée dans Son Évangile selon Jean 10, 16 : « Et il y aura un seul troupeau, un seul berger ».

Paiva Netto, président-prédicateur de la Religion de l’Amour Universel, parle de la formation de ce Troupeau Unique de Jésus, dans son livre Nous sommes tous des Prophètes, à la page 78 : « Zarur déclare dans la Proclamation de l’Apocalypse que le Troupeau Unique deviendra réalité non pas par l’intermédiaire de « l’Évangile que Vous avez lu, mais par l’Apocalypse que Vous n’avez pas compris, car en vérité, il est déjà formé dans le Règne de Dieu ». C’est pourquoi, nous devons le trouver dans le Livre des Prophéties Finales, et il s’y trouve réellement, car toute la Révélation est imprégnée de cet esprit unificateur : Dieu est un seul (Apocalypse 7, 9 et 10) ».  

Arquivo

Proclamation de l’Apocalypse de Jésus, réalisée par Alziro Zarur (1914-1979), dans la ville de Ribeirão Preto/SP, le 1er octobre 1972.

Au sujet de l’étendue de ce concept, Paiva Netto nous explique aussi : « La Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, avec son Œcuménisme sans Restriction, amène au monde un nouveau et large concept du troupeau de Jésus : lorsque le Chef Divin déterminait à Ses Apôtres et Disciples – représentés par la figure hiératique de Pierre – de faire paître Ses brebis, Il ne parlait pas seulement de brebis humaines. La Religion, la Science, la Philosophie, l’Éducation, l’Art, le Sport, la Politique, l’Économie et tout ce qui symbolise la culture universelle sont des brebis du Troupeau de Jésus qui doivent être guidées par Son éternelle doctrine, fondée sur Son Nouveau Commandement : "Aimez-vous les uns les autres comme Je vous ai aimés", la Loi de la Solidarité Mondiale. Les hommes et elles-mêmes vivent en complète symbiose. Mais, comme dit le Christ : "Sans moi vous ne pouvez rien faire" (Évangile selon Jean 15, 5) ».1

Donc, le Troupeau Unique sera formé au moment du Retour Triomphal de Jésus, ainsi que l’analyse la Religion du Troisième Millénaire avec la Proclamation de l’Apocalypse. Ce Retour, prophétisé dans plusieurs passages de l’Évangile selon Matthieu 16, 27, et de l’Apocalypse 1, 7, sera un retour victorieux où le Christ donnera à chacun selon ses œuvres.

Étude de l’Apocalypse

C’est de façon pionnière dans les moyens de communication brésiliens que l’étude de l’Apocalypse du Christ a débuté à la radio, à la fin des années 40, avec Alziro Zarur. Son successeur, le journaliste et écrivain Paiva Netto, est l’auteur de nombreuses séries radiophoniques et de télévision sur le sujet, en particulier la série « L’Apocalypse de Jésus pour les Simples de Cœur », composée de 450 programmes. Elle a également été transformée en collection littéraire, dont le livre le plus récent est Jésus, la Douleur et l’origine de Son Autorité – le Pouvoir du Christ en nous. En outre, divers articles sont publiés régulièrement dans des journaux, magazines et sites du Brésil et du monde.Toujours dans le livre Nous sommes tous des Prophètes, un des ouvrages de cette collection œcuménique, l’auteur affirme : 

« L’Apocalypse – le plus grand traité sociologique de tous les temps – vise, par-dessus tout, à rééduquer l’être humain et son Esprit Éternel pour la fin du cycle apocalyptique dans lequel nous vivons et pour le début du nouveau qui s’approche ».

Ainsi, pour la Religion du Troisième Millénaire, la compréhension du Livre des Prophéties Finales est aussi d’une grande importance pour la compréhension des Lois éternelles et universelles qui nous permettent de construire de façon fraternelle et œcuménique une meilleure destinée pour toute l’Humanité.

___________
Paiva Netto dans le livre Directives spirituelles de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, volume I (1987).

Académie Jésus, le Christ Œcuménique, le Divin Homme d’État

« L’Académie Jésus, le Christ Œcuménique, le Divin Homme d’État est composée par l’Institut d’Étude, Recherche et Vécu du Nouveau Commandement de Jésus et par l’Institut d’Étude et Recherche de la Science de l’Âme. À l’aide de la production de connaissance universelle, c'est-à-dire, divine et humaine, son objectif est de désectoriser la façon dont d’aucuns voient le Christ de Dieu et le Christianisme, c’est-à-dire, c’est à elle de démontrer l’influence et l’applicabilité des enseignements œcuméniques et éternels de l’Académicien Céleste dans tous les domaines du savoir spirituel-humain, Le présentant de façon complète, fraternelle et incontestable à l’Humanité. » Définition de Paiva Netto, président prêcheur de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, lors de la fondation de l’Académie Jésus, le Christ Œcuménique, le Divin Homme d’État, le 1er février 2007.     

Lire d’autres articles de la Religion du Troisième Millénaire sur ce sujet :
Un Horizon au-delà de l’horizon
Une vision de Jésus​
Jésus, le Christ Œcuménique, et Son Retour Triomphal

Révolution Mondiale des Esprits de Lumière

L’une des contributions de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint est d’aider les êtres humains à comprendre l’essence et les mystères après la mort, c’est-à-dire, l’éternité de la Vie. Pour cela, elle promeut la Révolution Mondiale des Esprits de Lumière avec des travaux effectués dans le domaine de la communication responsable et solidaire avec l’Autre Côté de la Vie.

Andherson Barcelos

Brasília, DF - Peregrino faz sua meditação sob do Cristal Sagrado do Templo da Boa Vontade. Fundado por Paiva Netto em 21 de Outubro de 1989, este monumento é a Sede Espiritual da Religião do Terceiro Milênio e traz importante contribuição para que os Seres Humanos, sejam quais forem suas culturas, crenças, etinias, ideologias ou outras denominações, possam se conectar com o Mundo Espiritual Superior, isto é, com a Influência Bendita dos Espíritos de Luz para que estes nos ajudem superar os desafios da nossa jornada na Terra.

Le titre Révolution Mondiale des Esprits a été publié en 1953 par le regretté proclamateur de la Religion de l’Amour Universel, Alziro Zarur (1914-1979). José de Paiva Netto, l’actuel président-prédicateur de l’Institution, a ajouté « de Lumière », des années plus tard, en soulignant la participation des Phalanges Divines. Ce mouvement s’est poursuivi, d’ailleurs, en raison de son leadership et de son engagement.

Le 6 Janvier 1992, il a lancé les travaux du Centre Spirituel Universaliste, dont l’un des objectifs est de promouvoir l’union consciente des Deux Humanités : celle du Ciel et celle de la Terre. Depuis lors, ont commencé à se succéder des manifestations psychographiques, psychophoniques et des effets physiques. Un atout important dans cette action est de faire que l’être humain recherche la connaissance et l’application des Lois Divines et des enseignements de Jésus dans la vie quotidienne, afin de surmonter la crainte de la mort et des sujets de la spiritualité qui ne sont pas encore compris par l’Humanité. Curieusement, le 6 janvier est aussi le jour où l’on commémore l’importante manifestation spirituelle qui a donné le départ aux Institutions de la Bonne Volonté ; découvrez cette histoire.

Dans le Monde Spirituel Supérieur, le coordinateur de ces activités est le Dr Bezerra de Menezes (1831-1900), un Esprit qui, quand il était incarné au Brésil, était connu comme « le Médecin des pauvres », c’était également un homme politique prestigieux et un important abolitionniste. Pour la Religion du Troisième Millénaire, cette communication avec le Plan Supérieur est comprise comme faisant partie de la coexistence naturelle entre les êtres, qu’ils soient réincarnés ou désincarnés.

L’une des prémisses de la Révolution Mondiale des Esprits de Lumière est de montrer que tous sont porteurs d’une capacité médiumnique et que, pour l’éveiller, il faut apprendre à la développer en harmonie avec le Monde Spirituel Élevé, comme l’explique Paiva Netto. Dans le second volume des Directives Spirituelles de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, il affirme que les êtres humains « sont tous médiums, mais s’ils ne sont pas des médiums évangélisés et illuminés par le vécu du Nouveau Commandement du Christ -« Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. À ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez le même amour les uns pour les autres. » (Évangile de Jésus selon Jean 13, 34 et 35) – qui est la loi de l’amour, ils ne pourront être rien de plus que des instruments du mal ».

Par conséquent, cette communication avec les Esprits du Bien doit être établie de manière responsable et consciente, au moyen de bonnes pensées, d’habitudes saines et d’actions solidaires. Ce qui offrira le confort, la force, l’enthousiasme et une bonne intuition pour surmonter les divers défis auxquels nous sommes confrontés au quotidien.

En vertu de la prérogative que « l’on ne fait pas une révolution comme celle-ci en cachant les Esprits », Paiva Netto met le Super Réseau Bonne Volonté de Communication1 à la disposition des Esprits de Lumière pour qu’ils apportent leurs messages et leurs éclaircissements sur les Lois Divines, comme le noble Dr Bezerra de Menezes, le Dr André Luiz, Emmanuel, Flexa Dourada, le Dr Osmar Carvalho e Silva et Nair Teixeira Torres, parmi de nombreux autres activistes spirituels engagés dans cette union consciente des Humanités. Lisez un de ces messages.

___________
Super Réseau Bonne Volonté de Communication — Composé par Super Rede Boa Vontade de Rádio (Super Réseau Radiophonique Bonne Volonté), Boa Vontade TV (Bonne Volonté TV), Rede Educação e Futuro de Televisão (Réseau Éducation et Futur de télévision), TV Ecumenismo (TV Œcuménisme), Gravadora Som Puro (Maison d’enregistrement), Editora Elevação (Maison d’édition) et Portal Boa Vontade (Portail Bonne Volonté).

FONDEMENTS

Dieu

Dans le troisième volume des Directives Spirituelles de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, on trouve cette définition de son président-prédicateur au sujet du Créateur : « Dieu est Esprit, a révélé Jésus. Plutôt que d’être vu, il doit être vécu dans l’intimité humaine, comme Amour ! La face du Créateur Suprême ne peut être identifiée que dans l’Âme de ses créatures : Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. Il n’y a pas de plus grand Amour que de donner la propre Vie pour ses amis, comme l’a enseigné le Christ. Voici la Face de Dieu : plus on aime, plus il se manifeste en nous »1.

Toujours à ce sujet, dans le livre Réflexions de l’Âme, Paiva Netto propose une profonde réflexion : « L’un des obstacles majeurs que les êtres humains ont à surmonter sur le grand parcours vers la compréhension de Dieu, du point de vue de la science, est de délibérer à propos de ce qu’ils recherchent : sur Qui ou Quoi ? Ou sur Dieu Qui et/ou Quoi ? (Non le quoi d’une boîte de conserve dans la rue, ou un morceau de papier déchiré), mais un Quoi Divin, qui, quand la science Le déchiffrera, lui ouvrira des horizons dans de multiples dimensions de la Sagesse et de la Morale quintessenciées (...) »2.

Lire aussi : Qui est Dieu ?

___________
1 Page 312, des Directives Spirituelles de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, volume III.
2 Livre Réflexions de l’Âme, pages 110 et 111, version de poche.

Jésus, le Christ Œcuménique, le Divin Homme d’État

Dans la première publication de l’Académie Jésus, le Christ Œcuménique, le Divin Homme d’État, Paiva Netto et la proclamation du Nouveau Commandement de Jésus — La saga héroïque d’Alziro Zarur sur Terre (1914-1979), le président-prédicateur de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, Paiva Netto, a ainsi observé :

« Jésus, le Sublime Éducateur, ne constitue pas en Soi un facteur de rancœurs et de guerres. Il a prêché avec Son Nouveau Commandement l’Amour élevé au énième degré. Ce que les créatures terrestres ont fait, ou font, avec Son message fraternel est leur propre création réductionniste (...). Révéler le sens éminent de Son Évangile et de Son Apocalypse, dans un esprit de Charité, est un labeur remarquable que la Religion du Troisième Millénaire apporte à la société du monde, car Jésus, le Christ Œcuménique — donc désectairisé et, pour cette raison, se situant miséricordieusement au-dessus de toutes les croyances et non-croyances du plan visible, terrestre, et du plan invisible, spirituel — est une idée noble et très actuelle, en marche, qui mérite d’être étudiée et vécue par toutes les Âmes anti-sectaires, libérées des préjugés et tabous, par conséquent, disposées à étudier et à apprendre, avec l’esprit et le cœur ouvert, sans nourrir d’opinions préconçues ».

Lire d’autre article de la Religion du Troisième Millénaire sur ce sujet : Le Divin Libérateur

L’Esprit Saint

La Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint enseigne que nous sommes tous des êtres spirituels et que l’Esprit Saint est constitué d’Esprits Lumineux, aussi appelés Âmes bénies, Anges gardiens, des Guides spirituels1 qui protègent et donnent une intuition positive à l’être humain. À propos de cette réalité spirituelle, le président-prédicateur de la Religion du Troisième Millénaire, José de Paiva Netto, enseigne dans son livre Réflexions de l’Âme, page 145, en version de poche :

« Les morts ne meurent pas. La Vie Spirituelle n’est donc pas une abstraction. Dans le second volume de la collection Directives Spirituelles de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, 2e éd., page 283, j’ai noté ce qui suit : Quelles sont les conséquences, par exemple, de ce qu’un parlementaire comprenne vraiment qu’il y a une vie après la mort du corps physique ? Et, plus encore, qu’il reconnaisse qu’il existe, dans la Dimension Spirituelle, des politiciens capables de lui inspirer de grandes décisions, sans lui retirer son libre arbitre, parce que le rapport sera conscient. Et, de même, pour les religieux, les philosophes, les scientifiques, les sportifs, etc.... Il y a une vie intelligente ici et là. Et, tout comme ici, là-bas des Esprits habitent dans diverses conditions d’évolution. Tous ne sont pas des Esprits de Lumière. La présence des Esprits élevés, qui nous aident comme des Anges gardiens, dépendra de nos bonnes pensées et de notre manière d’agir correcte. C’est pourquoi il est indispensable de ne pas tomber dans la tentation, toujours "prier et veiller", comme Jésus l’a enseigné (Évangile selon Marc, 14, 38) ».

L'union consciente de deux Humanités

Toujours sur cette relation inter-dimensionnelle, il est important de prendre garde à cet avertissement de la Religion du Troisième Millénaire : « S’il existe (comme il existe réellement) une liaison inéluctable de l’Humanité d’en Haut avec celle d’en bas, jusqu’aujourd’hui de manière inconsciente pour les êtres terrestres et, pour cela même, souvent avec des résultats désastreux, à cause de notre ignorance obstinée des choses spirituelles, et si cette influence du Monde Invisible sur l’humainement visible est inévitable, que ce soit pour le Bien, parce que le contact généralement s’établit encore avec des créatures spirituelles maléfiques, arriérées, communément appelées démons. Travaillons — en pleine conscience — pour changer cette situation. Veuillons la liaison avec les Entités du Bien »2.

___________
1 Et tant d’autres formes honorables utilisées dans les traditions religieuses, spirituelles et philosophiques les plus diverses.
2 Extrait du livre Directives spirituelles de la religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, volume II, p. 283.

Évangile-Apocalypse de Jésus

Paiva Netto, président-prédicateur de la Religion du Troisième Millénaire, explique en ces termes : « La tâche de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint est essentiellement spirituelle, car seul celui qui connaît réellement les Lois Divines peut être libre. C’est pourquoi le premier objectif de toute la prédication de la Religion de l’Amour Universel est Jésus ».

Pour accomplir son dessein, la Religion de l’Amour Universel prêche l’Évangile-Apocalypse de Jésus, toujours en Esprit et Vérité à la Lumière de Son Nouveau Commandement : « Aimez-vous les uns les autres, comme Je vous ai aimés. » (Évangile du Christ selon Jean 13, 34).

Religion

Dans l’article Religion ne rime pas avec intolérance, le président-prédicateur de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, José de Paiva Netto décrit sa définition de la Religion et son rôle extraordinaire pour l’Humanité :

« Je comprends la Religion comme étant Solidarité, respect de la Vie, illumination de l’Esprit, que nous sommes tous. Je ne peux la comprendre que comme quelque chose de dynamique, vivante, pragmatique, généreusement réalisatrice, qui ouvre des chemins de lumière dans les âmes, et, qui pour cette raison doit être à l’avant-garde éthique. Je ne la comprendrais pas, si elle n’agissait pas de façon sensée sur les tristes réalités qui encore tourmentent les peuples. Ceux-ci, chaque fois plus, ont besoin de Dieu, qui est l’antidote pour tous les maux moraux et spirituels, et, par conséquent, les maux sociaux, ici inclus l’immobilisme, le sectarisme et l’intolérance dégénératifs, qui obscurcissent l’Esprit des foules. (...) Et, il ne faut d’aucune façon exclure les athées de toute providence qui vienne à bénéficier le monde. »  

Vie après la mort

Quant à l’éternité de la Vie, dans son article La mort n’est pas la fin, le président-prédicateur de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, José de Paiva Netto, nous offre un enseignement précieux :

« Rien ne meurt. Il suffit de voir que le cadavre, dont s’est revêtu l'Esprit, se transforme également en Vie. La mort est une rumeur. Le regretté journaliste, homme de radio, poète et écrivain, Alziro Zarur (1914-1979), nous a enseigné que "la mort n'existe nulle part dans l'Univers". Dieu n'est pas la mort. Il est la Vie. Et la Vie Éternelle. Jésus Lui-même a révélé à Ses disciples que le Père Céleste gouverne universellement des êtres immortels. Et il a conclu :  "Comme vous ne savez pas cela, vous êtes grandement dans l’erreur" (Évangile selon Matthieu 12, 27). Ceux que nous aimons ne meurent jamais, même s’ils se trouvent déjà dans le Monde Spirituel. Beaucoup restent à nos côtés, et nous aident, d'autres peuvent avoir besoin de nos prières. Prions pour eux, pour que lorsque notre tour viendra, quelqu'un prie pour nous, et remercions Dieu d'être Dieu de vivants. Les morts ne meurent pas. »

Lisez autres articles de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint :
Les morts ne meurent pas
La jubilation de la Vie

Oraison

Sur le rôle de l’oraison dans la vie des créatures, quelles que soient leurs traditions ou cultures, Paiva Netto, président-prédicateur de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, écrit dans son article « L’athée lui aussi peut prier » :

« La Prière n’est ni le refuge des lâches ni des paresseux. Elle nous élève, et le travail nous accomplit. Le Pape prie, le Dalaï-Lama médite, Chico Xavier prie, les rabbins entonnent leurs suppliques, les évangéliques chantent leurs louanges à Dieu, les musulmans récitent le Saint Coran... Qu’est-ce que la Prière sinon l’Amour qui se met à la disposition des grandes réalisations ? Un frère athée, quand il médite et fait un acte qui bénéficie à la collectivité, il prie. Dans Crônicas e Entrevistas [Chroniques et Interviews], j’ai écrit que prier et méditer sont semblables. Prier n’est pas qu’une action simplement figurative. C’est l’instrument le plus fort dont dispose l’essence humaine, le Capital Divin. Comme l’affirmait le moine allemand Thomas A. Kempis (1380–1471), dans L’Imitation de Jésus-Christ, "sublime est l’art de parler avec Dieu”. »

Lisez aussi l'article : « La force de l’Oraison ».

Paix

Le président-prédicateur de la Religion de Dieu, du Christ et de l'Esprit Saint, José de Paiva Netto, affirme dans son article À la louange de la Paix :

« Monde en guerre, ou plutôt un monde toujours en guerre. Il est donc aussi temps de parler de la Paix et de se battre pour elle sans relâche jusqu'à ce qu'elle soit trouvée, y compris la paix dans la circulation automobile, où les catastrophes font tant de victimes. L'un des dangers que traverse l'Humanité est la vulgarisation de la souffrance. De tant voir celle-ci dans les médias, qui sont pourtant si nécessaires, une partie des gens peut se mettre à croire qu’elle ne peut pas être changée. C’est là l’assassinat de la tranquillité entre les personnes et les nations lorsqu'elles se laissent entraîner par "l’irrémédiable". Or, tout est possible d’améliorer ou de corriger dans notre vie, comme dans l’exemple de Bogota.

Si, à travers le massacre des nouvelles tragiques, les familles s'habituent à l'absurde, celui-ci finira par dominer leur existence.

S’il ne nous est pas possible d’éviter la troisième Guerre Mondiale, fruit des semailles de la folie humaine pendant des millénaires, nous ne voulons pas avoir le remords de ne pas avoir fait le possible et l’impossible afin de rappeler au monde la Paix de Dieu. Par tous les moyens et de toutes les manières, nous nous opposons depuis longtemps au proverbe latin qui dit : "Si tu veux la Paix, prépare-toi pour la guerre" (“Si vis pacem, para bellum”), en proclamant l’esprit qui a inspiré Rui Barbosa (1849-1923), le courageux Aigle de la Haye, lorsqu’il dit : "Si tu veux la Paix, prépare-toi pour la Paix". »

Esprit Éternel

La Religion de Dieu, du Christ et du Saint-Esprit entend que l’être humain est composé de la matière (corps) et de l’esprit, une partie éternelle et Divine qui existe bien avant le corps et qui perdure après le phénomène de la mort. D’où l’expression « esprit éternel », qui est l’individualité, les qualités et les valeurs qui caractérisent l’être. Comme le définit le président-prêcheur de la Religion de l’Amour Universel, José de Paiva Netto : « Il y en a qui le comprenne comme une simple projection de la pensée charnelle, du raisonnement matériel. Il nous faut donc expliquer ce que nous voulons dire avec Esprit : c’est la partie éternelle de nous tous, sans laquelle le corps devient cadavre ». Affirmation née des paroles de l’Éducateur Céleste, Jésus, qui dans son Évangile nous enseigne : « Dieu est Esprit » (Jean, 4:24), ce qui est complété par les paroles de Moïse, dans la Génèse mosaïque (1:26) : « Et Dieu a dit : Faisons l’Homme à notre image, comme notre ressemblance (...) ». Pour la Religion de Dieu, la compréhension d’« esprit éternel » transforme la vie des personnes et augmente leurs capacités de réaliser le Bien.

L’Eau Fluidifiée

Paiva Netto, président-prédicateur de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint explique : « Dès le début de la prédication du regretté fondateur de la LBV, Alziro Zarur (1914-1979), pendant le programme Parlons avec Dieu, les auditeurs mettent à côté de la radio un verre, une cruche, ou quoi que ce soit, avec de l’eau, pour que pendant ces moments de communion avec le Pouvoir Supérieur, par la fluidification du précieux liquide, tous ceux qui ont la Foi reçoivent, en proportion des mérites de chacun, la grâce du Père céleste.

André Fernandes

« Chaque jour, la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, pendant sa puissante Chaîne de Prière, fortifie les Âmes, illumine l’intellect, avec des exemples de l’Apocalypse et de l’Évangile de Jésus. Avec cela, elle montre à ses auditeurs et disciples que si Dieu fluidifiait les eaux du Jourdain et du réservoir de Siloé, pour guérir les infirmes dans les temps bibliques, pourquoi ne pourrait-il pas fluidifier eau placée à proximité du récepteur à l’heure du PBV —Programme de la Bonne Volonté ? Or, comme le chef Divin l’a enseigné :

« "— Tout est possible à celui qui croit." (Évangile selon Marc 9, 23)1. »

Dès la fin des années 1940 jusqu’à nos jours, cette tradition des Chrétiens du Nouveau Commandement de Jésus est maintenue dans les programmes de la Boa Vontade TV [Bonne Volonté TV] et du Super Réseau Radiophonique Bonne Volonté, quand est réalisée, toutes les heures, la puissante Chaîne Œcuménique de Prières de la Religion du Troisième Millénaire. Ce moment de prière vise à renforcer les cœurs et éclairer les esprits, à partir des enseignements œcuméniques et fraternels de l’Évangile et de l’Apocalypse de Jésus. Tous peuvent participer à cette Chaîne et créer la même ambiance de paix dans leurs foyers, au travail, dans les hôpitaux, en demandant au Médecin Céleste qu’il fluidifie un récipient avec de l’eau, c’est-à-dire, qu’il dépose dans l’eau Ses fluides fortifiants, régénérateurs et guérisseurs2.

On peut également trouver l’eau fluidifiée à la Source sacrée du Temple de la Bonne Volonté, un environnement de paix et d’élévation spirituelle, où des milliers de pèlerins bénéficient d’elle tous les jours. Le liquide passe par plusieurs filtres et traverse la Nef du TBV, en passant sous le Cristal Sacré avant de jaillir dans la source.

Le regretté proclamateur de la Religion de l’Amour Universel, Alziro Zarur (1914-1979) enseignait : « Or, (...) si Dieu a créé l’eau qu’aucun homme n’aurait pu inventer, qu’aucune entité n’aurait pu créer, alors Il peut mettre dans cette eau le bon remède pour chacun de nous. En douter, c’est de ne pas croire aux choses les plus élémentaires, à la logique des éléments les plus simples ».

Lire un autre article de la Religion du Troisième Millénaire sur ce sujet : L’effet social de la prière

___________
Page 237 des Directives Spirituelles de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, Volume I, sous-titre « Si Dieu a créé l’eau, pourquoi ne pourrait-il pas la fluidifier ? ».
La Religion Troisième Millénaire ne conseille à aucun moment aux gens d’abandonner un traitement médical traditionnel ou de renoncer à y recourir en cas de maladie. Il faut concilier la médecine spirituelle à la médecine matérielle. Dieu utilise la médecine matérielle pour guérir ou traiter une maladie, suivant les concepts scientifiques existants qui se perfectionnent au fil du temps.

Spiritualité Oecuménique

Le terme Spiritualité fait référence à des faits et/ou des actions qui transcendent la compréhension purement matérielle et dont le mécanisme se trouve dans la dimension de l’Esprit — la réalité vitale qui précède et a la préponderence sur la vie physique.

À un niveau avancé de ce concept, nous trouvons la Spiritualité Oecuménique, enregistrée par José de Paiva Netto, président-prédicateur de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint. Il s’agit de l’expérience universaliste vécue à partir du sentiment de religiosité qui naît avec les individus et de la communion des différentes croyances et philosophies. Cela veut dire qu’autant sur le plan spirituel que sur le plan social, l’Universalisme, qui a son origine en Dieu, qui est Amour Fraternel, régit les relations entre les créatures spirituelles et humaines, indépendamment des convictions religieuses ou non religieuses qu’elles professent.

Paiva Netto définit la Spiritualité Oecuménique comme « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de l’Âme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par l’intuition, l’environnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine trivial de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, l’Éthique, l’Honnêteté, la Générosité, l’Amour Fraternel. (...) Il y a aussi — il est essentiel de le souligner — la Spiritualité Oecuménique comprise comme le vécu de l’Être dans les Sphères Invisibles, où la Vie se prolonge éternellement. Enfin, le Monde Spirituel ! »

Et il poursuit : « Le sens de la Fraternité et de la Spiritualité Oecuménique nous met en contact intime et sain avec nous-mêmes et avec le Créateur de l’univers et Ses créatures, qui constituent l’autel le plus parfait où nous devons L’adorer ».

NOS ACTIVITÉS

Qui sont les Chrétiens du Nouveau Commandement de Jésus ?

Ce sont ceux qui partagent l’Idéal du Commandement Nouveau de l’Ami Divin et professent la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint. Ce sont des personnes simples de cœur, de secteurs et de professions les plus variés. En tant que bénévoles, ils dédient leur temps et leur talent pour se dévouer en faveur de l’Humanité.

Sarah Moreno

Parlez avec nous !

Temple de la Bonne Volonté

Localisé à Brasilia, capitale du Brésil, c’est le Siège Spirituel de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint. Il est également connu comme le Temple de l’Œcuménisme Total, Temple de la Paix, la Pyramide des Âmes Bénies et des Esprits Lumineux. Reconnu comme un Toit pour l’Humanité, le TBV accueille fraternellement tous les peuples, ainsi que le défend son fondateur, Paiva Netto : « S’il y a besoin d’un toit pour que les personnes se protègent des intempéries atmosphériques, il est urgent d’avoir un local qui les abritent des tourmentes du sentiment, où puissent être oubliées les différences religieuses, idéologiques, politiques, économiques, de façon à ce qu’elles puissent se refaire spirituellement, se reposant des tourmentes intimes. Tout le monde a une douleur qu’il ne révèle à personne, depuis le plus puissant jusqu’au plus simple des hommes, y inclus nos Frères athées ».

André Fernandes

    

Le Temple de la Bonne Volonté est le monument le plus visité de la capitale fédérale brésilienne, d’après les données officielles du Secrétariat d’État pour le Tourisme du District Fédéral (Setur-DF). Accueillant fraternellement toutes traditions, cultures et philosophies, il reçoit quotidiennement des pèlerins de toutes les religions, de même que des agnostiques et des athées. Il est situé : SGAS 915 — Lotes 75/76 – Asa Sul, à Brasília/DF, Brésil. Site officiel du monument : www.tbv.com.br/francais 

Églises Œcuméniques de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint

Les Églises Œcuméniques de la Religion du Troisième Millénaire, répandues dans toutes les régions du Brésil et dans d’autres pays des Amériques et d’Europe, sont des espaces pour l’apprentissage de la Spiritualité Œcuménique, à partir des leçons de l’Évangile-Apocalypse de Jésus, étudiées en Esprit et Vérité, à la Lumière du Nouveau Commandement du Christ, préparant l’Être Humain et son Esprit éternel à une conscience universaliste exprimée dans sa conduite quotidienne. Dans ce lieu de Paix, les personnes de toutes les croyances sont accueillies pour qu’elles puissent renforcer leur Foi et trouver ensemble des horizons nouveaux et dignes pour la construction d’un monde meilleur et d’une Humanité plus heureuse.

Anthony Barcellos

Églises Familiales

Ce sont des familles qui s’engagent à recevoir chez eux, chaque semaine, amis et voisins pour réaliser la Croisade du Nouveau Commandement de Jésus dans le Foyer, un moment de profond apprentissage spirituel. Sur cette activité, le président-prédicateur de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, Paiva Netto, éclaircit :

« Tout en participant aux grandes réunions qui ont lieu hebdomadairement dans les Églises Œcuméniques de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, les adeptes organisent dans les Églises Familiales une rencontre religieuse et œcuménique où se réunissent parents, amis et voisins pour l’étude de la Doctrine Œcuménique de la Religion du Troisième Millénaire, avec la lecture et la réflexion profonde des livres de la Religion l’Amour Universel, ce qui rapproche du foyer les Célestes Phalanges qui protègent ceux qui sont réellement méritants de leur protection. Ainsi, la famille reçoit les bénédictions du Père Céleste et renforce en elle-même les liens d’Amour, base solide de l’implantation du Troupeau Unique de Jésus, le Christ Œcuménique, le Divin Homme d’État, sur la Terre et dans le Ciel de la Terre, remplissant fidèlement les critères contenus dans cette publication. Ainsi, les personnes revigorées surmontent les défis, auxquels sont confrontées actuellement, avec l’inséparable union autour de notre Maître Sublime »1.

Arquivo

    

Vous souhaitez également promouvoir cette cérémonie chez vous ? Voyez nos suggestions sur la façon de l’organiser. 

L’importance de la famille

Le président-prédicateur de la Religion de l’Amour Universel explique aussi dans l’article La grande famille Humanité : « La famille est finie ? Non. Elle évolue, et c’est naturel. Et au milieu de toute la confusion autour du changement de millénaire (nous étions en 1984), aussi incroyable que cela puisse paraître aux gens pressés, elle est, cahin-caha, à la recherche de Quelque chose, dont un jour elle découvrira que c’est Dieu — avec ou sans nom —, qui est Amour, sans lequel l’individu ne peut subsister dignement, car, qu’on le veuille ou non, il fait partie de Lui. Paul l’Apôtre l’a noté dans la Seconde Épître aux Corinthiens, 6, 16 : — "Vous êtes le Temple du Dieu vivant" ».

___________
1 Extrait de la publication « Paiva Netto et la Proclamation du Nouveau Commandement de Jésus — la saga héroïque d’Alziro Zarur (1914-1979) sur Terre ».

Heure de l’Angélus

L’Heure de l’Angélus, également connue comme l’Heure de l’Ave Maria !, est une cérémonie traditionnelle dans la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint qui a commencé dans les années 40 à la radio, à l’initiative d’Alziro Zarur (1914-1979), le regretté proclamateur de la Religion du Troisième Millénaire. Admirateur dévot de Sainte Marie, Zarur a laissé d’innombrables prières, des poèmes et des vers écrits en l’honneur de la Mère de Jésus, qui sont actuellement retransmis à 18 heures, par le Super Réseau Bonne Volonté de Communication (radio, télévision et Internet), avec des musiques et des prières se référant à la Mère Universelle de l’Humanité.

Vivian R. Ferreira

    

Ouverte au public, l’Heure de l’Angélus a lieu également tous les jours dans le Temple de la Bonne Volonté et dans les Églises Œcuméniques de la Religion du Troisième Millénaire. Tous ceux qui participent à ce moment œcuménique de prière peuvent écrire leur nom et celui de leurs proches dans le livre de prières et/ou déposer leurs supplications écrites dans la Coupe Sacrée1. Lors de la cérémonie, se produit la fluidification des eaux. C’est alors l’occasion d’exprimer sa gratitude et d’adresser une supplique en faveur de la Protection Divine, comme l’explique le président-prédicateur de la Religion de l’Amour Universel, José de Paiva Netto : « Voulez-vous vaincre et vous vaincre vous-même ? Laissez Jésus coexister dans vos Esprits et Sainte Marie conforter maternellement vos cœurs aux heures rudes de l’aventure humaine. Personne ne se trouve irrémédiablement perdu (ou perdue) dans ce monde »2.

Le dimanche midi est également retransmise sur le Super Réseau Bonne Volonté de Communication, l’émission musicale intitulée « Ave Maria – Un chant d’amour pour la Mère Universelle de l’Humanité ». Créée à partir de la suggestion du Dr. Bezerra de Menezes (Esprit), ainsi que les esprits chrétiens du Nouveau Commandement de Jésus : Dona Antônia Damásio Abrantes, le professeur Darcy Augusto Malheiros, Pedro Macedo et Joaquim Gomes Barreto, au sein de la Révolution Mondiale des Esprits de Lumière, dans la quatrième Révélation, la Religion de l’Amour Universel. À propos de cette initiative, le Frère Bezerra de Menezes a déclaré : « Les Ave Maria ! sont de très forts conducteurs de la guérison. C’est pour cela que la suggestion est venue d’en Haut pour les Frères d’en bas, que la nouvelle émission de radio et de télévision puisse être un moment où les familles sont réunies, à midi, le dimanche, afin que tous écoutent et sentent dans leurs foyers la Protection Céleste, le lénitif qui vient, les bienfaits distribués par l’Amour de la Mère du Christ Jésus ».

Vivian R. Ferreira

L’émission « Ave Maria – Un chant d’amour pour la Mère Universelle de l’Humanité » présente des airs de musique classique et de variété dédiés à Marie. Les téléspectateurs créent aussi leurs propres hommages à travers des poèmes, des paroles et de la musique. 

___________
1 Coupe sacrée – Récipient de grande dimension qui reçoit sur l’Autel de l’Église Œcuménique de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint les suppliques dédiées au Divin Maître. Les mains sacrées de Jésus y sont représentées pour recevoir les demandes de chacun.
Passage extrait du livre Jésus, le Prophète Divin, p. 347, 8e édition.