Pourquoi Jésus a-t-il dû être crucifié ?

De la rédaction
|
02/05/2014 à 14:30, Vendredi

Pourquoi Jésus a-t-il dû être crucifié ? Et plus : quelle est l’importance de Sa Résurrection dans la vie quotidienne de chacun ? Ces questions intriguent de nombreux spécialistes de l’Évangile-Apocalypse du Divin Ressuscité et aussi ceux qui connaissent, de manière générale, les histoires bibliques.

Tela: Frank P. Ordaz
     

Pour commencer à rechercher ces réponses, il faut d’abord se tourner vers les Écritures Sacrées et percevoir que Jésus reconnaissait le sacrifice auquel Il se soumettrait, comme on le voit dans le récit de l’Évangéliste Matthieu 17, 22 et 23 :

« Comme ils trouvaient réunis en Galilée, Jésus leur dit : "Le Fils de Dieu va être livré aux mains des hommes, et ils le tueront, et, le troisième jour, Il ressuscitera." »

Et, en même temps, Il confortait déjà les disciples, et nous tous, en réaffirmant Sa grande victoire sur la mort.

Cependant, est-ce que le Christ Œcuménique, le Divin Homme d’État, n’aurait pas été victorieux même sans passer par la crucifixion ? En passant par un aussi grand sacrifice, Il a démontré Son immense Amour pour l’Humanité.

Car, à partir de Son exemple de don pour son prochain, Jésus nous a inspirés et nous a appris à vivre de manière éthique, juste, bienfaisante et œcuménique (le Christ secourait tous sans distinction : femmes, enfants, infirmes, malades, hommes considérés comme pécheurs, etc.).

Par conséquent, Jésus a accepté de passer par l’épreuve de la crucifixion afin que la leçon soit réellement comprise par nous. Avec cela, Il a changé le paradigme de l’Humanité, en enseignant l’Amour Divin, qui est Dieu.

Le président-prédicateur de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint1, José de Paiva Netto, affirme :

« Lorsqu’ils L’ont intronisé sur la Croix, Il est devenu Roi de manière flagrante. Il L’était et Il s'est donc forgé ainsi, à la vue de tous, sous les yeux encore embués de l’Humanité. De par le modèle de résistance à la Douleur morale et spirituelle dont Il a été et Il est le paradigme, Il s’est dressé comme un exemple que nous devons tous suivre. » (figurant dans son livre Jesus, a Dor e origem de Sua Autoridade – O Poder do Cristo em nós [Jésus, la Douleur et l’origine de Son Autorité – Le Pouvoir du Christ en nous], p. 227, version traditionnelle).

Il est important de souligner que nous ne devons jamais causer de souffrance à nous-mêmes intentionnellement, ni nous accommoder dans la douleur en pensant qu’ainsi les choses seront résolues.

Ce n’est pas ce que Jésus a enseigné. Lui, au contraire, nous a montré qu’il est possible de la supporter et de la surmonter, que rien n’est impossible quand nous suivons Ses pas :

« En vérité, en vérité, Je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que Je fais, et il en fera de plus grandes, parce que Je vais vers mon Père. » (Évangile selon Jean 14, 12).

Par conséquent, nous sommes capables d’affronter avec audace les défis de la vie, les vaincre et en retirer des leçons précieuses pour la construction de notre caractère et d’une vie plus heureuse, individuellement et collectivement.

« Si Jésus n’était pas ressuscité, il n’y aurait pas de Christianisme »

La victoire du Christ Vivant sur la mort a influencé de différentes façons la vie des disciples et la nôtre aussi. Cet événement solennel nous a apporté des révélations sur l’existence du Monde Spirituel et fait ressurgir en nous, chaque jour, le courage et le renouvellement de l’espoir de surmonter l’adversité et nos propres limitations.

Après avoir vaincu le plus grand des impossibles par Amour à l’Humanité, Il a acquis une Autorité Morale et Spirituelle pour affirmer dans son Évangile selon Jean 16, 33 :

« Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, J’ai vaincu le monde. »

    

D’où l’exaltation de la Résurrection de Jésus, conformément au discours historique de Paiva Netto, le 1er avril 1989, traditionnellement connu comme le Jour du Poisson d’Avril, mais qui a été consacré dans la Religion du Troisième Millénaire comme le Jour de la Vérité.

C’est la date de sortie du Livro Jesus [Livre Jésus] et qui a marqué la proclamation de « Jésus Vivant » et la défense de ce grand message renovateur.

« Le 1er avril 1983, jour du Vendredi Saint, à la Maison d’Italie, à Salvador (Bahia, Brésil), j’ai déclaré lors du lancement du Livre Jésus : C’est dans Sa victoire sur la mort que se trouve le ressort qui impulse le Christianisme, la certitude qu’ont Ses disciples du triomphe sur eux-mêmes : Jésus est vivant ! Le grand message de la Semaine Sainte aujourd'hui, quand les gens insistent à invoquer la mort, en faisant leur déesse, est que le Chef Divin n’a jamais été réellement mort. L’Esprit ne s’éteint pas. Raison pour laquelle nous sommes immortels. Nous avons été créés à l’image et à la ressemblance du Très Haut.

Et "Dieu est Esprit" comme l’a révélé l’Éducateur Céleste à la samaritaine près du puits de Jacob (Évangile selon Jean 4, 24). Jésus Esprit a ressurgi aux yeux des humains. Par cet acte extraordinaire, Il a créé dans l’Âme de Ses fidèles le courage capable d’affronter toutes les haines et les persécutions mondaines, sans qu’ils soient eux-mêmes porteurs de ce comportement malsain.

C’est pour cela que je souligne toujours que la bravoure est d'accepter une tâche, aussi difficile qu’elle puisse paraître, et de la conduire à son terme avec brio. Sans se décourager, en gardant les yeux fixés sur le Christ de Dieu. "Si Jésus n’était pas ressuscité, il n’y aurait pas de Christianisme", comme défendait Alziro Zarur (1914-1979) », écrit le président-prédicateur de la Religion de l’Amour Universel, dans son article La Sublime Existence entre nous

Faîtes part à la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint de vos doutes et de vos commentaires sur ce thème ou sur d’autres. Permettez à la Spiritualité Œcuménique de faire partie de votre vie ! Et, si ce contenu vous a fait du bien, partagez-le ! Il pourra ainsi toucher le cœur de beaucoup d’autres personnes.

___________
Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint — également dénommée Religion du Troisième Millénaire et Religion de l’Amour Universel. Il s’agit de la Religion Œcuménique du Brésil et du monde.

Donner votre avis